Comment aider l’enfant à surmonter une grosse peur?

20160815_155748-2
J’ai toujours fait ce qu’il faut pour enlever chez l’enfant les peurs dues à un traumatisme. Après une mauvaise expérience, pour qu’il n’en garde pas une peur sournoise, je lui donne quelques granules homéopathiques d’Arnica 7 ou 9 CH ou j’utilise l’E.F.T ou bien encore la déprogrammation des lésions traumatiques. Le résultat : des enfants assez téméraires qui ne craignent pas grand chose. Et qui continuent hardiment à explorer la planète sans trop de bobos, ce qui me laisse à penser que même si je fais ce qu’il faut pour que le traumatisme ne soit pas trop profond, l’enfant acquiert une expérience et en garde un savoir faire pour éviter les même erreurs. Il va développer une certaine prudence.
Le cœur sait tout.
Dans “the living matrix” en français “La matrice vivante”, "lien ici"Greg Becker interroge des chercheurs en “sciences de la guérison” qui ont mis en évidence au cours de leurs expériences, un fonctionnement parfaitement stupéfiant du corps humain. En présence d’une futures stimulations telles que, grosse peur ou grosse joie, c’est le cœur qui réagit en premier. Je parle de futures stimulations, car le cœur réagit bien avant que l’événement ne se produise. En une fraction de seconde, il envoie l’information au cerveau qui lui-même se prépare à réagir. Le cœur sait tout. Alors me direz-vous, à quoi cela sert-il puisque nous ne l’écoutons pas ? Nous ne l’écoutons pas parce que la vibration qui nous entoure n’est pas propice et ne permet pas les échanges : Coeur – Cerveau – Corps.

 

Alors comment anticiper et être sans stress dans la prévoyance ?

Il faut être dans une vibration Alpha. Pour parler simplement il faut du calme pour que le cœur puisse capter un maximum d’informations. Donc si nous voulons continuer d'accompagner des petits explorateurs dans leur développement sans trop de bobos et sans être épuisé(e). Il faut être apaisé(e) soi- même, anticiper sans contraindre, être en bonne connexion avec notre cœur. Aucun système de sécurité ne pourra fonctionner sans la vigilance instinctive de l'adulte qui est en contact avec son cœur spirituel, celui qui sait bien avant que cela ne se produise.. C'est ce qu'on appelle l'intuition et on n'y fait pas souvent attention. Notre travail constitue à apprendre à avoir une confiance encore plus fine, à écouter cette pré-information (ex intuition), comme si elle venait d'une personne bien informée qui vient vous alerter.
 
Bon courage